NOM DU PROJET

Situé dans le 17ème arrondissement, à quelques mètres de la portion du périphérique qui a été couverte, la résidence Pitet-Curnonsky abritent près de 3 000 habitants. Pour partie réhabilités récemment, l’ensemble des nouvelles façades présentent des revêtements variés et qualitatifs.

Dans ce contexte la Résidence Pitet-Curnonsky se perçoit comme une « muraille », bouchant les perspectives depuis les rues alentours.

Le Groupe est bordé, côté Sud, par la promenade Bernard Lafay ; élégante promenade, rythmée par des espaces tantôt clos, tantôt ouverts masquant astucieusement la vue et le bruit du boulevard périphérique tout proche. Aujourd’hui, la promenade est pratiquement invisible depuis notre site ; les accès sont fermés et les plantations ne permettent aucune porosité.

2 typologies composent le paysage urbain : 3 tours et 4 barres, érigées dans les années 60 et présentant une architecture emblématique de l’époque : massivité, hauteur et linéaire très importants des constructions. La répétitivité des volets coulissants et l’alternance de briquettes rouges et bandes d’enduit datant de la dernière réhabilitation, donne un image stigmatisante du logement social.

Les Façades Nord et Est deviennent le lieu d’un jeu entre un bardage mat et des volets coulissants métalliques brillants et inversement ;  dématérialisant les volumes en reflétant la couleur du ciel et l’environnement.

En Façades Sud et Ouest proposent des brises soleils métalliques orientables en réponse aux besoins des locataires sur la question du confort d’été. Ils permettent d’occulter complètement les logements et d’animer par un jeu d’ombre et lumière, l’ensemble des fenêtres et des balcons.

Les nouvelles façades, rendues « mouvantes » grâce aux différentes orientations des lames, dynamiseront le linéaire et introduiront un effet aléatoire à l’ensemble.