PR8GCK~9
CONCOURS / Courbevoie / 11/2019

Localisation :
Avenue Gambetta, Courbevoie 92

Maitre d’ouvrage :
OPH Courbevoie Habitat

Equipe de Conception-Réalisation :
Virtuel Architecture / CMB – LEGENDRE / ETHA – Sylva conseil

Enveloppe budgétaire :
7,4 M€ HT

Surface :
1 400 m² SDP / 1 295 m² SHab

RT 2012, utilisation Matériaux Biosourcés

Situé à la lisière du quartier de la Défense, La résidence Gambetta est un des immeubles qui fait la transition entre la modernité des tours de bureaux et les  quartiers résidentiels plus bas de Courbevoie. L’immeuble résidentiel aligné sur rue avec au pied des commerces bénéficie à l’arrière d’un vaste espace vert.

Le quartier profitera de l’ambitieux projet de l’axe Gambetta qui relie le cœur Défense au centre-ville par un axe vert requalifié, irrigué par des voies douces. Cette requalification apportera à la résidence un poumon vert qualitatif.

Le bâtiment date des années 50. Il a déjà été réhabilité récemment, les logements y sont en double orientation et spacieux. R+5 sans ascenseur, la résidence est bordée d’un immeuble de bureau en R+9 et d’un immeuble de logement plus bas.

 

Enrichir le vocabulaire de l’existant :

La surélévation étant de 4 niveaux, le choix de jouer avec des volumes était primordiale afin d’alléger le bâtiment et de créer de l’animation qui contraste avec la staticité du soubassement existant. Les volumes se dédensifie en montant afin de participer à une skyline plus enrichie.

Deux « tours » comprenant les circulations verticales (ascenseurs et escaliers) viennent lier l’existant avec la surélévation  tout en dialoguant avec les tours de la Défense de par leur géométrie et leur matériaux.

 

Créer la transition et enrichir le bâtiment :

Réalisé entièrement en structure bois, la surélévation est habillée de métal blanc et de verre. Le blanc pour garantir son intégration dans le tissu résidentiel alentour et pour rester en harmonie avec l’immeuble existant.

Le métal qui apportera les reflets et brillances en accord avec les tours de la Défense. De même, la maille métallique qui habille les escaliers joue de l’évanescence et des transparences propres à brouiller la perception à l’image du décor vertical de La Défense.

Les loggias balcons et terrasses s’habillent de bois pour introduire de la chaleur et de la domesticité à la façade.